L’incroyable projet de Jean Nouvel

17/03/2021

jean nouvel sharaan
jean nouvel sharaan
jean nouvel sharaan
jean nouvel sharaan
jean nouvel sharaan
jean nouvel sharaan
jean nouvel sharaan
jean nouvel sharaan
jean nouvel

Sharaan, l’incroyable nouveau projet de Jean Nouvel

Jean Nouvel, le plus célèbre des architectes contemporains a, comme à son habitude, vu grand, même très grand : le projet Sharaan, un complexe hôtelier haut de gamme pensé dans les falaises du désert d’Al-Ula, en Arabie Saoudite à la hauteur de la richesse et du patrimoine de ces lieux. 
Son intention première est de promouvoir le tourisme dans une telle région chargée d’histoire et d’œuvres d’art naturelles où les premières traces d'activité humaine remontent à 200 000 ans. Cette région reste malgré tout méconnue, mais n’en demeure pas moins passionnante…


Le concept

Au centre du complexe, une cour circulaire creusée dans la roche accueillera les visiteurs, le complexe comprendra également quarante chambres, 3 villas et 14 pavillons privés, tous taillés dans la masse des falaises, parfaitement intégrés dans leur environnement naturel puisque les murs conserveront leur aspect naturel (couleur et matière)


Le respect de l’environnement

En corrélation avec ces nombreux projets – entre autres la tour Agbar de Barcelone, le musée du Louvre d’Abu Dhabi – son ambition est bien de « ne pas mettre en péril ce que l’humanité et le temps ont consacré ».
Le célèbre architecte entend aussi par « La rencontre entre le paysage et l’histoire » qu’il souhaite embrasser les habitudes de vie des Nabatéens ainsi que leur rapport à l’environnement. D’après Nouvel : « Cette création devient en soi un acte culturel. »


Nouvelle ère du design

L’architecture pensée par Jean Nouvel est décrite par celui-ci comme « un voyage sensoriel et émotionnel vif à travers le temps, inaugurant une nouvelle ère du design où chaque détail futur racontera une histoire du passé paysage ». 
L’architecture ne fera plus qu’un avec le paysage, concept que les Nabatéens avaient déjà imaginé à leur époque puisqu’ils construisaient des habitats troglodytiques pour se protéger de la chaleur de l’été et du froid de l’hiver.

Le site devrait aboutir en 2024 proposant aux visiteurs une immersion sensorielle unique.