Repulp Design – Quand les déchets d’agrumes se transforment en tasses

28/02/2020

Chaque année en France nous produisons 5 000 tonnes d’oranges, cet agrume est le troisième fruit le plus consommé par les français. La peau des agrumes n’étant pas consommée, chaque année, ce n’est pas moins de 12 000 tonnes de déchets qui ne sont pas ou peu revalorisés. La start-up française Repulp a eu l’idée de récupérer les épluchures de ces fruits pour les transformer en tasses...

Chaque année en France nous produisons 5 000 tonnes d’oranges, cet agrume est le troisième fruit le plus consommé par les français. En effet, un français consomme en moyenne 25 kg d’agrumes, tous confondus. La peau des agrumes n’étant pas consommée, chaque année, ce n’est pas moins de 12 000 tonnes de déchets qui ne sont pas ou peu revalorisés. Une jeune start-up française Repulp a eu l’excellente idée de récupérer les épluchures de ces fruits pour les transformer en tasses

La start-up qui prône la lutte contre le gaspillage


C’est entre deux commandes que Victoria Lièvre prend conscience de la masse de déchets que produit la fabrication de jus d’orange frais. Serveuse dans un bar à jus de fruit, la jeune étudiante se rend alors compte que pour produire un jus de fruit la moitié du fruit part à la poubelle. En effet, si la production de déchets ménagers est déjà élevée, la production de jus d’orange engendre 50% de rebut.


Alors étudiante en master design d’objet, à l’Ecole Supérieure d’Art et de Design Marseille-Méditerranée, elle souhaite offrir une seconde vie aux épluchures et prouver que l’on peut recycler autre chose que du plastique. Victoria Lièvre et son compagnon Luc Fisher ont réfléchi pendant deux ans à la manière dont ils pourraient influencer l’avenir et l’environnement grâce aux rebuts d’agrumes.


C’est ainsi qu’est née Repulp, cette start-up a pour but de valoriser les épluchures d’agrumes en tasses écologiques et compostables.

Comment passer d’une épluchure d’orange à une cup ? La recette !


La jeune strat-up revalorise les déchets d’agrumes, une façon de leur donner une seconde vie tout en proposant une alternative aux plastiques. Les cups Repulp remplacent ainsi la vaisselle en verre et céramique non-recyclable.


Grâce à leur composition les cups Repulp sont compostables, un moyen efficace de dire stop aux plastiques. Ces tasses ne contiennent pas de colorants, en effet leur couleur dépend uniquement des agrumes qui les composent, même si l’orange y est en majorité. Leurs créateurs n’ont rien laissé au hasard puisque ces jolies tasses empilables peuvent aussi bien contenir des boissons chaudes (café, thé, …) que des boissons froides. Sans oublier qu’elles peuvent être lavées en machine !


Résistantes, écologiques et esthétiques, les cups Repulp ont tout pour plaire ! La recette de fabrication reste en partie secrète. Les épluchures d’agrumes sont transformées en poudre à laquelle sont ajoutés d’autres composants constitués de bio-bactéries. À l’image de l’injection de plastique, ce mélange devient granuleux et passe dans une machine à injection. Ce nouveau matériau, découvert par Repulp, permet ainsi d’obtenir les avantages de la matière plastique, sans utiliser de prétrole. 


Afin d’assurer un objet Made in France, un partenariat avec la société Kookabarra a déjà été constitué. Cette entreprise produit des jus de fruit frais pressés, une mine d’or pour Repulp qui trouve sa matière première à quelques kilomètres. La société de jus de fruit ne perd pas au change, car cette collaboration réduit les coûts liés à la production et au ramassage des déchets.

Un appel à projet pour l’industrialisation des cups :


Pour l’heure, les cups colorées créées par Repulp ne sont pas encore en vente, en effet pour voir le jour, ce projet a besoin de financement. Un appel à projet a donc été lancé sur internet via la plateforme KissKissBankBank. L’objectif de financement est découpé en plusieurs sous-objectifs permettant chacun la réalisation d’une étape précise dans la croissance de la start-up. L’idéal serait tout de même de collecter 8 000€ afin d’investir dans des équipements d’industrialisation et ainsi produire plus rapidement les cups.


En plus d’être un projet innovant et utile, la start-up remercie ses contributeurs avec diverse « cadeaux », en fonction du don effectué sur la plateforme. Vous pouvez repartir avec des cups, un tote-bag, une affiche, une sérigraphie et même un workshop design objet en biomatériau !
Avec Repulp apparait un nouveau matériau, mais surtout de nouvelles méthodes de productions. Des solutions pour un mode de consommation plus respectueux de l’environnement.